SATURATION en réduction des hautes lumières

Les problèmes visibles et identifiés, et les autres...
Règles du forum
Important : Indiquez la version de PaintShop Pro dans le titre du sujet.
Exemple : PaintShop Pro X7 problème d'affichage de la palette couleur
Avatar du membre
Zen-Luck
entraideur amiral
entraideur amiral
Messages : 4487
Enregistré le : 11 juil. 2015, 01:15
Sexe : Homme
Localisation : Belgique
Système d'exploitation : Windows 10
Système d'exploitation 64 bits : Oui
Version de PaintShop Pro : 2020 64 bits
Contact :

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par Zen-Luck »

Babou951 a écrit :
03 oct. 2020, 09:59
Ce qui nécessite d'avoir précisément mesuré la lumière reçue par le sujet au climax et pas la lumière réfléchie par celui-ci vers le boitier.
Qu'est-ce que le climax ? J'ai toujours entendu parler de lumière incidente par opposition à lumière réfléchie (voir les posemètres Gossen ou Sekonic), mais je ne connais pas le terme "climax".
:grat:

Avatar du membre
fs999
entraideur confirmé
entraideur confirmé
Messages : 214
Enregistré le : 19 sept. 2015, 21:58
Sexe : Homme
Localisation : Luxembourg
Système d'exploitation : Windows 10
Système d'exploitation 64 bits : Oui
Version de PaintShop Pro : 2020 64 bits
Contact :

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par fs999 »

Babou951 a écrit :
01 oct. 2020, 11:20
Non, désolé, dans un capteur numérique, codé en 14 bits, en RAW évidemment, 3% des infos sont dans les très basses lumières (512 nuances par couche RVB), 6% dans les basses lumières (1024 nuances), 12% dans les moyennes lumières (2048 nuances), 25 % dans les hautes lumières (4096 nuances), et 50 % dans les très hautes lumières (8192 nuances). C'est une question de plage dynamique.
Je crois que tu confonds le codage binaire et les nuances. Le capteur enregistre la lumière reçue de façon linéaire :
rouge------------- vert--------------- bleu---------------
00000000000000 00000000000000 00000000000000 représente le noir absolu.
11111110000000 11111110000000 11111110000000 représente 50% de gris.
11111111111111 11111111111111 11111111111111 représente le blanc absolu.

Donc le premier bit est codé 1, si allumé, le 2e 2, le 3e 4, le 4e 8, le 5e 16, le 6e 32, le 7e 64, le 8e 128, le 9e 256, le 10e 512, le 11e 1024, le 12e 2048 et le 13e 4096 et enfin le 14e 8192. Ce qui fait 16384 nuances et il y en a autant pour les ombres que pour les hautes lumières. En théorie seulement car les capteurs ont été optimisés pour avoir plus d'informations dans les ombres que dans les hautes lumières, car cela leur permet de booster les ISO en amplifiant le signal. C'est l'unité de dématriçage qui fait cela.
Zen-Luck a écrit :
03 oct. 2020, 12:35
Qu'est-ce que le climax ?
Climax. J'espère que ce n'est pas la définition anglaise :lol:

Avatar du membre
Zen-Luck
entraideur amiral
entraideur amiral
Messages : 4487
Enregistré le : 11 juil. 2015, 01:15
Sexe : Homme
Localisation : Belgique
Système d'exploitation : Windows 10
Système d'exploitation 64 bits : Oui
Version de PaintShop Pro : 2020 64 bits
Contact :

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par Zen-Luck »

J'avais déjà cherché pour "climax" mais j'avais loupé le sens anglais.
En cherchant mieux, je vois que "climax" est le synonyme de "zénith". Dans ce cas, "la mesure de lumière au climax ou zénith" veut simplement dire "la lumière incidente" en langage photographique. C'est en effet une mesure de lumière plus correcte que la lumière réfléchie.

Ceci étant dit, il me semble que cette discussion représente bien l'opposition entre deux écoles de prises de vues. Il y a les tenants de la sous-exposition, suivie d'un éclaircissement des ombres en post-production et il y a les tenants de la sur-exposition suivie d'un assombrissement des hautes lumières en post-production.

Un exemple de débouchage des ombres :
https://www.lesnumeriques.com/photo/com ... 01003.html

Babou951
apprenti entraideur
apprenti entraideur
Messages : 44
Enregistré le : 03 août 2019, 08:26

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par Babou951 »

Pour terminer le débat, et me répéter, les BONS ouvrages de photographie et/ou d’éclairage disent TOUS qu'il faut surexposer en numérique. Je m'en tiens donc à des propos de pros que j'ai déjà rencontrés ici et là et surtout à des auteurs réputés, auteurs de ces ouvrages. A titre personnel j'ai déjà fait les comparaisons photos 1- sous exposée, 2- exposée normalement, 3- surexposer pour CONSTATER de visu la récupération de la matière dans les hautes lumières et les très hautes lumières en ayant surexposé ma prise de vue car j'écoute ce qu'on me dit,; mais surtout je vérifie par moi-même. CQFD.

Le "climax" est l'endroit sur une image ou la lumière est la plus forte. Si l'on veut exposer pour les hautes lumières et éviter, même en surexposant, d'être "cramé" c'est là qu'il faut mesurer la lumière. Il y a dans le manuel de Nath Sakura, excellemment pro, l'un des tous meilleurs que j'ai lus, tout un chapitre "qui à peur de la surexposition" clair et précis sur le sujet.

Babou951
apprenti entraideur
apprenti entraideur
Messages : 44
Enregistré le : 03 août 2019, 08:26

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par Babou951 »

Ne pas confondre lumière au zénith ( et son contraire lumière au nadir ) et climax de la lumière.

Avatar du membre
Zen-Luck
entraideur amiral
entraideur amiral
Messages : 4487
Enregistré le : 11 juil. 2015, 01:15
Sexe : Homme
Localisation : Belgique
Système d'exploitation : Windows 10
Système d'exploitation 64 bits : Oui
Version de PaintShop Pro : 2020 64 bits
Contact :

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par Zen-Luck »

Babou951 a écrit :
06 oct. 2020, 09:26
Le "climax" est l'endroit sur une image ou la lumière est la plus forte. Si l'on veut exposer pour les hautes lumières et éviter, même en surexposant, d'être "cramé" c'est là qu'il faut mesurer la lumière.
N'y a-t-il pas là une contradiction ? Si je mesure la lumière de la zone la plus lumineuse du sujet, la cellule de mon appareil va se régler sur une valeur moyenne et produira une sous-exposition. Si, par exemple, dans une photo de paysage dans laquelle le soleil est visible, je mesure la lumière sur le soleil, zone où la lumière est la plus forte (climax), je vais droit vers une sous-exposition.

PS : je n'ai pas lu le livre de Nath-Sakura :
http://www.lemondedelaphoto.com/Livre-M ... 15223.html

https://www.facebook.com/nathsakuraoffi ... 964303298/

https://b612-shop.fr/catalogue.html#!/p ... ath-sakura
31433172_1824030970969964_5229250505401696256_o.jpg

Avatar du membre
fs999
entraideur confirmé
entraideur confirmé
Messages : 214
Enregistré le : 19 sept. 2015, 21:58
Sexe : Homme
Localisation : Luxembourg
Système d'exploitation : Windows 10
Système d'exploitation 64 bits : Oui
Version de PaintShop Pro : 2020 64 bits
Contact :

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par fs999 »

Je ne sais pas ce qu'il entend par "capteur bas-de-gamme", peut-être pense-t-il aux anciens capteurs CCD. Mais la technologie a évolué et la plupart des capteurs CMOS (à part Canon) ont une latitude de 14 à 16 Ev et sont donc optimisés pour avoir beaucoup de détails dans les ombres, sans bruit et artefacts visibles.

Avatar du membre
Zen-Luck
entraideur amiral
entraideur amiral
Messages : 4487
Enregistré le : 11 juil. 2015, 01:15
Sexe : Homme
Localisation : Belgique
Système d'exploitation : Windows 10
Système d'exploitation 64 bits : Oui
Version de PaintShop Pro : 2020 64 bits
Contact :

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par Zen-Luck »

fs999 a écrit :
12 oct. 2020, 16:09
Je ne sais pas ce qu'il entend ...
"Il" est devenu "Elle" ! ;)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nath-Sakura

https://www.nath-sakura.net/bio

Avatar du membre
fs999
entraideur confirmé
entraideur confirmé
Messages : 214
Enregistré le : 19 sept. 2015, 21:58
Sexe : Homme
Localisation : Luxembourg
Système d'exploitation : Windows 10
Système d'exploitation 64 bits : Oui
Version de PaintShop Pro : 2020 64 bits
Contact :

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par fs999 »

Zen-Luck a écrit :
12 oct. 2020, 17:13
"Il" est devenu "Elle" ! ;)
Oups :blonde: :salutchapeau:

Babou951
apprenti entraideur
apprenti entraideur
Messages : 44
Enregistré le : 03 août 2019, 08:26

Re: SATURATION en réduction des hautes lumières

Message par Babou951 »

fs999 a écrit :
12 oct. 2020, 16:09
Je ne sais pas ce qu'il entend par "capteur bas-de-gamme", peut-être pense-t-il aux anciens capteurs CCD. Mais la technologie a évolué et la plupart des capteurs CMOS (à part Canon) ont une latitude de 14 à 16 Ev et sont donc optimisés pour avoir beaucoup de détails dans les ombres, sans bruit et artefacts visibles.
Peut-être mais FACTUELLEMENT c'est dans les hautes et les très hautes lumières que les capteurs ont le plus de détails (d'informations). Ce qui n’empêche pas pour le rendu final d'avoir une ambiance sous exposée si on le souhaite. En sous exposant à la prise de vue on se prive de ces détails dans les HL et THL tout en prenant le risque d'une montée de bruit dans les basses lumières au développement. Pour ce qui est des paysages avec du soleil , c'est un peu différent, mais on sait, par exemple, qu'un plein soleil en été à 12h00 donne pour 1/125è, à 100 Iso : f/16 à 1 ou 2 dixièmes max près, dans ce cas on n'a pas besoin de mesurer la lumière de l'astre. On peut savoir ainsi par coeur, à différentes heures, quelle sera la bonne exposition pour le soleil.

Répondre