Correction des images RAW avec une charte gris-blanc ou couleur

Corrections, retouches, développement Raw, trucages...
Avatar du membre
Zen-Luck
entraideur amiral
entraideur amiral
Messages : 3691
Enregistré le : 11 juil. 2015, 01:15
Sexe : Homme
Localisation : Belgique
Système d'exploitation : Windows 10
Système d'exploitation 64 bits : Oui
Version de PaintShop Pro : 2019 64 bits
Contact :

Re: Correction des images RAW avec une charte gris-blanc ou couleur

Message par Zen-Luck » 23 sept. 2018, 22:18

Bourguignoul a écrit :
23 sept. 2018, 22:06
Un mode opératoire pour marcheur convalescent me conviendrait à merveille... si vous me suivez !
Voir ici, ainsi que le mode d'emploi en bas de la page
http://www.questionsphoto.com/spyderche ... ils-photo/

Ne l'ayant jamais utilisée, je ne puis donner la marche à suivre. Il faudrait que Fefewil, un de nos contributeurs, donne son avis. Il me semble qu'il utilise ce genre de chose. Mais il est en Grèce pour un temps indéterminé... Je vais essayer de le contacter...

Ah, j'oubliais : je ne crois pas que cela fonctionne en JPEG. Le JPEG est déjà un traitement en soi, ce qui fausse tout...
PSP Ultimate installés en 32 et 64 bit : X7, X8, X9, 2018 et 2019.

Fefewil
bébé entraideur
bébé entraideur
Messages : 32
Enregistré le : 27 août 2015, 22:59
Sexe : Homme
Localisation : Liège
Système d'exploitation : Windows 10
Système d'exploitation 64 bits : Oui
Version de PaintShop Pro : X9 64 bits

Re: Correction des images RAW avec une charte gris-blanc ou couleur

Message par Fefewil » 26 sept. 2018, 21:02

Bonjour,
Jolie question mais à mon avis, la réponse pratique se trouve dans le fil de discussion.
La semaine dernière, j'ai eu l'occasion de "faire" un coucher de soleil. Normal, en Grèce, il y a du soleil ;-)
Ce qui ne serait qu'une anecdote quelconque prend plus de sens si je vous dit qu'à quelques mètres de moi se trouvait un photographe grec qui photographiait le même coucher de soleil. Je vois que tout le monde suit.
Dans mon cas : ToutenNikon et le collègue avec un bridge Sony ou Lumix, je ne sais plus.
Après la chute, nous avons comparé nos (chefs d') œuvres et ce fut le choc des titans : des couleurs hyper-saturées chez l'un et beaucoup plus de nuances chez l'autre. Pourtant, il y avait unité de temps et de lieu...
Au soleil, le Digigrey n'est pas très utile (Ouille Zen-Luck ! pas si fort ! Pas sur la tête !) . Je veux dire qu'une fleur p.ex. photographiée au soleil, avec et sans Digigrey n'aura pratiquement aucune correction. Dans Capture NX2, la pipette indiquait zéro pour la correction de Rouge ou du Bleu. Par contre, dès que l'on quitte le plein soleil, le Digigrey devient indispensable si on veut une couleur correcte.
Il m'est aussi arrivé de photographier des tapis (beaucoup de tapis !) pour un client difficile (à juste titre au vu du prix du cm² de tapis)
J'ai donc sorti l'artillerie lourde : c'était du temps béni de l'argentique. Appareil et films 6x6 , Flash de studio pro. Déclencheur souple, etc... Au début de chaque film de 12 vues (hé oui...) j'en sacrifiais une du premier tapis de la série en plaçant sur ledit tapis une charte Macbeth 24 cases. Et lorsque j'ai présenté les tirages au client... j'ai eu la plus belle eng... de ma carrière... sans savoir pourquoi !
Finalement, l'affaire s'est arrangée grâce à l'intervention du labo qui a remis son ouvrage sur le métier. Pas cent fois mais son bénéfice est passé à la trappe. N'ai-je pas oublié de signaler que ces tapis étaient en SOIE ? La plus minime variation de l'angle d'observation modifiait la perception des couleurs. Mes photos étant prises à la verticale des tapis étaient "correctes" mais un observateur regarde rarement un tapis (surtout s'il fait 1m sur 2) à la verticale avec un éclairage plat type "reproduction".
Un peu le même effet que les saloperies botaniques de Zen-Luck...
Conclusions :
1.- De préférence, un écran étalonné. Avec une sonde mais les experts peuvent essayer avec les indications du fabricant.
2.- L'usage du Digigrey (sans vouloir faire de placement de produit) est vivement recommandé dès que l'on sort du cas soleil brillant (cas fréquent en Belgique et dans le Nord de la France)
3.- L'usage d'une charte n'est pas franchement recommandé si on n'est pas professionnel. C'est plutôt réservé pour les photographes publicitaires ou de mode qui doivent respecter des cahiers des charges en colorimétrie. Je n'ai jamais utilisé que la charte Kodak et la Macbeth en argentique et depuis le numérique, le Digigrey convient parfaitement à ce que je fais. Et comme de plus, les couleurs de ces chartes varient dans le temps et qu'il faut donc les renouveler régulièrement...
Je reste à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire que je pourrais apporter.
Cordialement
Fefewil

Répondre